retour au jeu

Quand revenir au jeu?

L’approbation d’un médecin qualifié est nécessaire avant de tenter un retour au jeu

Les ressources relatives à la commotion de Pensez d’Abord Canada ont été élaborées en fonction des directives de Zurich évoquées dans la Déclaration du consensus sur la commotion cérébrale dans le sport, et elles ont été révisées par le Comité sur l’éducation et la sensibilisation en matière de commotion qui se mérite toute notre reconnaissance.

Bien qu’une commotion soit un événement grave, si l’on accorde au cerveau suffisamment de temps pour qu’il puisse se reposer et récupérer, il est possible de se relever complètement d’un tel traumatisme. La reprise des activités normales, y compris une participation sportive, demeure un processus avisé d’étapes progressives qui exige patience, soin et prudence.

  • ÉTAPE NO1 : AUCUNE ACTIVITÉ, REPOS COMPLET SEULEMENT

    Limitation des activités scolaires, professionnelles et des tâches qui exigent de la concentration. S’abstenir de pratiquer toute activité physique jusqu’à la disparition des symptômes. Lorsque les symptômes sont disparus, il y aurait lieu de consulter un médecin, idéalement une personne ayant de l’expérience en matière de traitement de commotions, avant d’entreprendre un processus avisé de retour au jeu par étapes progressives.

  • ÉTAPE NO2 : EXERCICES AÉROBIQUES LÉGERS

    • Activités telles que la marche ou la bicyclette stationnaire. Le joueur devrait être surveillé par quelqu’un qui peut demeurer à l’affût des symptômes ou des signes avant-coureurs. Pas d’entraînement contre résistance ou d’haltérophilie. La durée et l’intensité des exercices aérobiques peuvent être graduellement accrues au fil du temps si aucun symptôme ou signe annonciateur ne se manifeste durant l’exercice ou le jour suivant.
    • DES SYMPTÔMES? Le repos à nouveau jusqu’à ce que les symptômes aient disparu. Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    • AUCUN SYMPTÔME? Passez à l’étape no3 le lendemain.
  • ÉTAPE NO3 : ACTIVITÉS PROPRES AU SPORT

    • Les activités telles que le patinage ou le lancer peuvent reprendre à l’étape no 3. Aucun contact corporel ou risque de contact, comme les arrêts à haute vitesse ou le fait de frapper une balle de baseball avec un bâton, ne devrait être permis.
    • DES SYMPTÔMES? Le repos à nouveau jusqu’à ce que les symptômes aient disparu. Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    • AUCUN SYMPTÔME? Passez à l’étape no4 le lendemain.
  • ÉTAPE NO4 : REPRISE DES ROUTINES D’ENTRAÎNEMENT SANS CONTACT CORPOREL

    • DES SYMPTÔMES? Le repos à nouveau jusqu’à ce que les symptômes aient disparu. Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    • AUCUN SYMPTÔME? Le temps requis pour passer à l’étape suivante variera selon la gravité de la commotion et les capacités personnelles du joueur. Passez à l’étape no5 uniquement lorsqu’un médecin a validé cette décision.
  • ÉTAPE NO5 : REPRISE DES ROUTINES D’ENTRAÎNEMENT AVEC CONTACT CORPOREL

    • DES SYMPTÔMES? Le repos à nouveau jusqu’à ce que les symptômes aient disparu. Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    • AUCUN SYMPTÔME? Passez à l’étape no6 le lendemain.
  • ÉTAPE NO6 : REPRISE DE LA PRATIQUE DU SPORT

This post is also available in: Anglais